Profiter du confinement pour organiser votre veille ? #3 Les outils et méthodes pour automatiser la collecte

Après avoir défini les sujets importants et sélectionné des sources internet et humaines intéressantes, organisons-nous pour suivre les sources internet en prenant le minimum de temps.

Conseil veille 3

Une première étape, toute simple, est de mémoriser ses sources de façon organisée en utilisant la fonction favoris (marque-pages) de son navigateur (chrome, firefox, edge, safari…). Il est très utile d’utiliser la possibilité de créer des dossiers pour les classer afin de les retrouver facilement. Si on consulte internet à partir de plusieurs appareils différents, on créera un compte sur son navigateur afin de synchroniser les favoris entre ses différents appareils. Une fois les pages enregistrées, on peut alors facilement aller chercher de l’information en consultant régulièrement et systématiquement les pages favorites. C’est la méthode pull.

Lorsqu’on a beaucoup de sources, la méthode pull atteint vite sa limite car on peut perdre du temps à ouvrir une page qui n’a pas été modifiée. La deuxième étape est donc d’étudier ,source par source, la meilleure possibilité pour recevoir les nouveautés de façon automatique. Sur une page de news ou un blog, différentes possibilités de suivi peuvent être proposées plus ou moins explicitement par le site: inscription à une newsletters , abonnement à flux rss, aux réseaux sociaux de la page. Les abonnements à des alertes google « mots clés » sont aussi des possibilités intéressantes même si il y a souvent du « bruit ». Le principe de l’abonnement est que l’on reçoit directement l’information C’est la méthode push. Les newsletters sont routées sur une adresse de messagerie tandis que l’abonnement à des flux rss permet de recevoir les nouveaux articles sur l’agrégateur de flux rss de son choix. On peut récupérer les flux rss via un agregateur de flux rss localisé dans son logiciel de messagerie, sur des applications sur son ordinateur ou son téléphone, en ligne ou sur des outils de veille intégré professionnels que je n’aborderai pas ici.

Je recommande l’utilisation d’agrégateurs de flux ou de contenus en ligne. Il en existe de très nombreux, différents par leur ergonomie, la facilité de paramétrage, leurs fonctionnalités gratuites et payantes dont l’intérêt est à juger par chaque veilleur. Pour choisir, on regardera le nombre et la variété de sources proposées ou intégrables (flux de réseaux sociaux), la possibilité d’enrichissement des informations, de filtres, de recherches, l’ergonomie sur ordinateur ou téléphone ou encore la possibilité de publication de sélections articles. Il est évident que lorsqu’ils sont gratuits, ils peuvent être pollués par de la publicité et que leur pérennité est moins assurée. Parmi les plus utilisés, je peux citer feedly, netvibes, inoreader, qui est mon préféré, et flipboard pour se constituer des magazines personnels.

Vous pouvez me contacter pour des formations à distance courtes et personnalisées pour, en fonction de vos usages, prendre en main les outils évoqués ou d’autres.

A bientôt pour #4 Les outils et méthodes pour analyser sa veille!

 

information stratégie veille actualité