intelligence collective

Capitaliser sur l'inscription Unesco

Capitaliser autour de l’inscription de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne, au Patrimoine Mondial de l’Unesco

Le journal de l’éco , la cpme63 et le Conseil départemental 63 ont rassemblé , hier 12 mars 2019, 400 personnes autour des futurs enjeux de ce succès.

Cette distinction intervenue en juillet 2018, reconnait la valeur exceptionnelle de ce haut lieu tectonique, premier site naturel , en France continentale,  à être inscrit. Elle est le fruit d’un travail de plus d’une dizaine d’année et de la persévérance d’une équipe multiculturelle  menée par le Conseil départemental du Puy de Dôme qui a rassemblé politiques, institutionnels, scientifique et citoyens pour construire un dossier solide.

« Il faut continuer à travailler ensemble pour préparer l’avenir et utiliser l’intelligence collective » est message clé de cette soirée

  • Elaborer un plan stratégique partagé collectif à long terme indépendant des étiquettes politiques entre le département, l’état, la région et autres collectivités territoriales, parc, entreprises et citoyens pour préserver le site et imaginer des projets ayant des retombées économiques positives. Un invité rappelait que plus loin en France, la ville de Rochefort s’est réveillée grâce à l’utopique projet de la construction de l’Hermione. Notre nouveau site Unesco devient ainsi un « phare » pour l’Auvergne au côté de « Notre-Dame du port et du chemin de Compostelle ». La notoriété volcanique doit profiter notamment au Cantal et aux sites thermaux de l’Auvergne.
  • Etre conscient que cette distinction peut être remise en cause si le site se dégrade. Par exemple, l’exploitation des pouzzolanes doit être étudiée avec attention. C’est aussi l’occasion de mettre en valeur un patrimoine bâti riche et de renforcer concrètement les actions « green »sur la métropole proche.
  • Agir rapidement pour faire connaitre cette inscription au niveau national et international alors que les acteurs touristiques semblent n’en voient encore guère d’effets
  • S’appuyer sur les citoyens ambassadeurs et les entreprises. La fondation « Chaîne des Puys –faille de Limagne » est ouverte à toutes les entreprises de bonne volonté.Elle a déjà financé des projets par exemple autour du maintien du pastoralisme, activité indispensable à l’entretient des paysages de la chaine des Puysou sur du monitoring de la fréquentation des différents sites
  • Expliquer au public les caractéristiques géologiques de ce site notamment grâce des outils touristiques existant comme Vulcania ou le Volcan de Lemptegy

La valorisation de la spécificité géologique peut se faire de multiples façons tel le projet de salon international des vins volcaniques pour 2023.
L’inscription Unesco  peut aussi faciliter d’autres projets ambitieux sur le territoire : Monsieur le maire de Clermont-Ferrand expliquait l’utilité de s’inspirer des bonnes pratiques de gestion du projet et de la démarche d’influence pour mener d’autres projets comme celui de « Clermont ,Capitale Européenne de la culture »

La digitalisation des RH

Les salons iexpo, elearning expo et solutions RH se tenaient conjointement à la porte de Versailles en mars dernier.

Pour le coté "veille", j'ai vu peu de nouveautés du coté des solutions de crawling d'informations mais des développements originaux dans  l'analyse des données:.  cas d'application de géolocalisation et de visualisation des données exploré par Coexcel ou exploration intelligente des questions des utilisateurs par Kapitaliser, moteur social autoapprenant.

Mais le vrai changement est dans l'abondance des solutions RH et les évolutions des RSE (réseaux sociaux d'entreprises). La maitre mot est "intelligence collective".Ces outils sont proposés pour partager de la veille, impliquer les collaborateurs, stimuler l'innovation dans l'entreprise et faire de la formation sous support digital. Le secteur des RH semble inspirer les entrepreneurs du digital: l'offre est riche pour accompagner la création et la mise en avant de modules de e-learning , créer des sérious game, numériser les recrutements de l'analyse des CV à l'accompagnement des nouveaux collaborateurs puis à la "gestion des talents". Une offre variée qui cherche à améliorer la productivité et qui fera sans doute évoluer ces métiers. Ces outils sont tabous pour certains, l'usage montrera si cela correspond à un vrai besoin, si les entreprises petites ou grandes s'y investiront et si un bon équilibre entre l'utilisation de la technique et le maintien de rapports humains est possible, c'est à suivre.... Pour finir, je peux citer le secteur du "team building" où  des acteurs trés inventifs qui font jouer les collaborateurs avec des approches  traditionnelles "artisitiques" ou "sportives"  semblaient garder le sourire.